CLUB  NATIONAL  DES  BÉCASSIERS
"Chasser le plus possible tout en tuant le moins possible " . Pierre Malbec.

cloche-site-CNB2

Les Commissions

 

Historiquehisto01.png

 





Sans être structurées comme elles le sont actuellement, on peut dire qu'elles sont nées en même temps que le C.N.B. c'est-à-dire dès 1951.
En effet, dès sa création, le C.N.B. lançait à ses tout nouveaux membres des questionnaires, sous forme de referendum, et portant sur les sujets les plus divers :
- Arrivée des bécasses en Automne. Leur migration. Le passage de retour.
- Le réchauffement de la planète. Eh oui, dès le premier bulletin de mars 1951.
- Quels chiens sont utilisés pour la chasse à la bécasse ?
- Utilisation des "grelots".
- Choix des armes et des munitions.
- Échanges d'invitations.
- Chasse en mars.
- Nidification. Pariade. Nourriture de Scolopax rusticola. Baguage. Croule.
- Comptes rendus de saison cynégétique par les membres.
- Chronique judiciaire.
- Expositions canines.
- Influence des phares.
- Gastronomie.
- Bécasses exceptionnelles : poids, couleurs, chirurgiennes
- Communication grâce au bulletin "LA MORDORÉE"
- Littérature bécassière.
- Relation avec les F.D.C. et l'U.N.F.D.C. (devenue aujourd'hui la F.N.C.), le C.I.C., le S.H.C.F......
- Relations avec les bécassiers étrangers (Espagne, Italie, Suisse)
- Dates d'ouverture et de fermeture de la chasse.
- Nomination de 37 Délégués départementaux (octobre 1951).

 

Evidemment, tous ces questionnaires adressés aux premiers membres du C.N.B. manifestaient l'intention de recueillir le plus possible d'informations sur Scolopax rusticola et sa chasse, mais ne relevaient pas particulièrement de commissions spécialisées.
Cependant, devant le nombre sans cesse croissant de réponses, et dans l'impossibilité d'y faire face, c'est dès 1951 que le Président fondateur, Georges Briol, et son Conseil d'Administration demandaient à chaque membre d'adresser son courrier à son Délégué départemental, qui ferait la synthèse des réponses locales et les transmettrait au siège du C.N.B., à Dijon. La répartition et l'analyse de ces observations se feraient en fonction des compétences de chacun au sein du C.A. de l'époque.
N'étaient-ce pas là les embryons de ce que sont actuellement devenues nos commissions ?

 

Au Président Briol, qui eut le grand mérite de lancer le C.N.B. et de fixer ses orientations, toujours d'actualité, prématurément disparu, en 1953, succéda Louis Guizard qui, pendant 25 ans, contribua à faire du C.N.B. un Club dynamique, très attaché à l'aspect scientifique, le seul permettant d'être reconnu comme interlocuteur valable auprès des autorités en charge de la chasse.
Mais il lui sembla indispensable de regrouper entre les mains d'un responsable les différents renseignements tant techniques que scientifiques adressés au siège et qui nécessitaient d'être centralisés afin d'être exploités dans les meilleures conditions.
C'est la raison pour laquelle la première Commission ayant vocation à approfondir les connaissances sur notre oiseau fut créée.
La responsabilité en fut confiée à Charles Fadat, Professeur agrégé en Sciences Naturelles, membre du C.N.B., dont il devint Président-Adjoint. Cette structure fonctionna pendant plusieurs années.
Puis, sur proposition du Président Guizard, l'O.NC. de l'époque, intéressée par les travaux entrepris par le C.N.B. décida de créer une section consacrée à l'étude de la Bécasse des bois. C'est Charles Fadat qui en assura le lancement, ce qui amena ce dernier à quitter son poste au C.N.B. pour entrer définitivement à l'O.N.C.

 

Cette première commission du C.N.B. dite scientifique et technique continua donc sans son premier responsable.
Ce dernier put démarrer rapidement et dans les meilleures conditions la section créée par l'O.N.C grâce aux observations recueillies pendant des années par les seuls membres du C.N.B. et dont il avait été le centralisateur.
La collaboration étroite entre C.N.B. et O.N.C. (devenu O.N.C.F.S.) ne date donc pas d'hier.

 

Le Président Pierre Rochette qui, après le décès accidentel de Louis Guizard, en 1977, lui succéda à la présidence du C.N.B. maintint cette commission, avec quelque difficulté. En effet, malgré les compétences de certaines bonnes volontés, cette commission manquait d'âme et d'animateurs.
Et cependant, comptes-rendus et observations diverses continuaient à arriver au C.N.B. qui les exploitait avec les moyens du bord.

 

C'est ainsi que, succédant, en 1984, au Président Pierre Rochette, Noël Lefeuvre constata que cette commission, importante pour la connaissance de l'oiseau et déterminante pour les mesures de gestion à proposer aux autorités compétentes, était plus ou moins en état de léthargie.
Un ou deux membres se proposaient bien de la relancer, mais encore ne suffisait-il pas d'être pleins de bonne volonté pour animer une commission aussi importante.
Il fallait, avant tout, trouver un scientifique de haut niveau, capable de relancer la machine et d'y apporter un sang neuf. Vaste problème !
D'autant plus que si, dans le passé, le nombre de renseignements recueillis émanait de quelques centaines de membres, le développement du C.N.B. fit passer le nombre de comptes rendus et d'observations à plus de mille, dans divers domaines, ce qui posait le problème de leur exploitation.
C'est ainsi que le Président Noël Lefeuvre fit appel, en 1986, à son ami et voisin Jean-Paul Boidot, passionné de chasse, de chiens, et plus encore de recherches et d'études scientifiques sur tout ce qui se rapportait à la Bécasse des bois, et lui proposa de prendre en charge cette Commission.. Son acceptation fut un soulagement.
Les résultats obtenus depuis confirmèrent, très rapidement, que ce choix avait été particulièrement judicieux.
Travailleur acharné, Jean-Paul Boidot a fait de cette Commission Scientifique et Technique, une référence incontournable, reconnue comme telle par les plus hautes autorités cynégétiques françaises, voire européennes, surtout depuis que Jean-Paul est devenu, en 2004, Président de la Fédération des Associations Nationales des Bécassiers du Paléarctique Occidental (F.A.N.B.P.O.).
Depuis plus de 20 ans, cette Commission s'est considérablement développée, au point d'avoir donné naissance à d'autres commissions spécifiques, mais rattachées chacune à un seul objet et placées sous la responsabilité d'un animateur.

 

Jusqu'alors, les activités spécifiques, scientifiques ou techniques, n'étaient pas regroupées sous l'autorité d'un responsable, alors que la diversité des problèmes se rapportant à ces activités nécessitait la création de "sections" annexes, spécialisées dans un domaine bien précis.
C'est ainsi que furent mises en place les Commissions suivantes :

 

 

Pôle Scientifique et Technique :

- Une Commission Lecture d'ailes
- Une Commission Baguage
- Une Commission Météorologie
- Une Commission Biologie
- Une Commission Biotopes
- Une Commission Comptes rendus ( sur papier, puis par ordinateur, via Béc@notes).
- Une Commission P.M.A.
- Une Commission Vague de froid 

 

Pôle Communication :

- Une Commission Communication,
- Une Commission Internet,
- Une Commission Cynophile,
- Rédaction de la revue LA MORDORÉE

 

Pôle Administratif :

- L'ensemble des commissions rattachées à la Commission Technique et Scientifique
- Une Commission Archives,
- Une Commission Juridique,
- Une Commission Finances,
 

 

Président du C.N.B. depuis 2004, Jean-Pierre Campana continue de s'appuyer sur ces différentes commissions et approuve les structures mises en place par ses prédécesseurs, ce qui n'exclut pas qu'il cherche à les améliorer pour les rendre toujours plus efficaces.

 

Toutes ces Commissions exploitent et analysent les renseignements de leur compétence, rendent compte de leur activité au C.A. et, bien entendu, au Président.
Toutes les synthèses élaborées par les commissions annexes de la Commission Scientifique et Technique sont centralisées, vérifiées, et éventuellement corrigées en fin de saison par le Responsable de la Commission
Technique et Scientifique, Jean-Paul Boidot, qui en discute avec chacun des responsables.
La fiabilité de tous ces travaux est donc assurée grâce à cet esprit scientifique sur lequel Jean-Paul Boidot est intransigeant.

Les membres actifs de ces Commissions, chargés de recueillir les informations des membres, sont choisis par les responsables des différentes Commissions, ces derniers étant confirmés par le C.A.

Le Président et les Présidents d'Honneur font d'office partie de toutes les Commissions et peuvent, à tout moment, demander à être tenus au courant de l'avancement des travaux de chacune.

 

De l'avis même des plus hautes autorités cynégétiques, le C.N.B. est, dans le domaine de l'organisation et du fonctionnement, une Association modèle, la seule capable de répondre rapidement aux demandes et sollicitations les plus exigeantes relevant de tout problème concernant la Bécasse des bois et la gestion de
la chasse de cet oiseau.

 

Noël Lefeuvre