CLUB  NATIONAL  DES  BÉCASSIERS
"Chasser le plus possible tout en tuant le moins possible " . Pierre Malbec.

cloche-site-CNB2

Chiens, la stérilité des mâles


Par le Dr Philippe MIMOUNI


La Carrière de Reproducteur de l’étalon
 

L’éleveur se pose régulièrement des questions quant à la manière de gérer la carrière de son étalon.

A partir de quel âge peut-il saillir ? Combien de saillies peut-il faire par jour, par semaine sans que cela nuise à sa prolificité ? Comment fonctionne l’insémination artificielle ? Existe-t-il une andropause chez le chien ? Comment conserver le plus longtemps possible son potentiel de reproducteur.

 

1 / Rappels anatomiques sur l’appareil reproducteur du mâle

Les spermatozoïdes sont fabriqués dans les testicules et stockés dans les épididymes (durée d’un cycle de fabrication deux mois)


Eléments importants à connaitre chez le chien :

La présence d’un os pénien (certains d’entre vous dirons quelle chance !) qui peut malheureusement se fracturer en cas de saillie violente ou surtout de déverrouillage brutal quand la chienne se débat par exemple, et la présence de bulbes érectiles qui expliquent le verrouillage (les chiens restent collés).

Il existe une convergence entre les voies urinaires et génitales : ainsi une infection de la vessie et surtout de la prostate peut affecter la qualité de la semence

 

2/ La descente des testicules

Les testicules sont en position abdominale à la naissance et seront en place (descente progressive) dans les scrotums au moment du sevrage (6 à 8 semaines et au plus tard 16 semaines). Un chien dont un ou deux testicules ne sont pas descendus (cryptorchidie unilatérale ou bilatérale) n’est pas confirmable : la cryptorchidie faisant partie des vices rédhibitoires. Le testicule resté en position abdominale possède des risques accrus de développer un cancer et doit être enlevé avant l’âge de 3 ans.

 

3/ La puberté

Chez le chien mâle, la puberté est définie comme la période à laquelle le chien devient capable de saillir une femelle ; c'est-a-dire que l’accouplement est physiquement possible et la libido présente. Cependant les spermatozoïdes éjacules ne sont pas toujours déjà fécondants.

L’âge d’apparition de la puberté dépend du format de la race (6 mois chez les races miniatures à 18/24 mois chez les races géantes) : chez le setter on peut considérer qu’il est pubère vers l’âge de 10/ 12 mois (il existe de nombreuses variations individuelles).

La puberté se manifeste essentiellement par l’apparition de caractères sexuels secondaires (modifications morphologiques, développement musculaire, modifications de la répartition des graisses) et tertiaires (modifications du comportement : le chien va commencer à lever la patte pour uriner, s’intéresser aux femelles en chaleur).

 

4/ Quels sont les caractéristiques du sperme canin


Prélèvement de sperme chez un chien afin de réaliser un spermogramme (examen de la semence)


Le nombre de spermatozoïdes dans l’éjaculat est variable suivant la fréquence d’éjaculation, la taille et l’âge du chien. Les grands chiens produisent d’avantage que les petits chiens. Les vieux et les très jeunes chiens produisent moins de spermatozoïdes que les chiens d’âge moyen. L’abstinence peut également diminuer le nombre de spermatozoïdes : on conseille ainsi de prélever un chien 2 à 3 semaines avant une saillie s’il n’a pas sailli depuis plusieurs mois.

Le nombre total de spermatozoïdes dans un éjaculat de setter varie entre 300 et 800 millions (peu aller jusqu’à 2 milliards). Il faut au moins 150 millions de spermatozoïdes mobiles et normaux pour avoir une semence fécondante. Si la mobilité est inférieure à 70 % ou si les spermatozoïdes malformés sont supérieurs à 30% une semence peut devenir de mauvaise qualité (les immobiles et les « boiteux » ralentissent les normaux mobiles pour aller au but).

 

5 / Gestion de la carrière de l’étalon

La durée de vie des spermatozoïdes dans les voies génitales femelles est de 48 à 72 heures mais peut aller jusqu’à 7 jours. Ainsi la fécondation peut être parfois différée par rapport à la saillie expliquant les mise-bas tardives parfois observées.

Rythme des saillies : un mâle peut effectuer 2 à 3 saillies par semaine (tous les deux jours par exemple) mais au-delà, la qualité de la semence peut être considérablement diminuée : Comme dit un proverbe Gascon : « si tu saillis trop tu vas cracher de la poussière. »

La gestion sur la durée d’utilisation d’un mâle est très délicate car le chien est sujet de manière précoce à des problèmes prostatiques. Ainsi dés l’âge de 5 ans sa prostate peut être atteinte d’hyperplasie bénigne. Cette affection entraine une dégradation rapide de la qualité de la semence (au début réversible puis devient rapidement irréversible) mais peut être traitée facilement sans atteindre la carrière de reproducteur du mâle. Demandez un examen régulier de votre chien par votre vétérinaire dés 5/6 ans surtout si vous constatez que la taille des portées diminue.

Sur le chien plus âgé, la fréquence des tumeurs testiculaires est importante et entraine une infertilité. En général ce sont des tumeurs unilatérales, il suffit alors d’enlever le testicule tumoral (hemicastration) pour voir revenir une fertilité 2 à) 3 mois plus tard.

Comment prolonger la carrière d’un étalon ?
Prendre soin de la prostate !

Envisager la congélation de la semence à réaliser de manière idéale entre 2 et 5 ans, il est toutefois possible de la réaliser sur des mâles beaucoup plus âgés. La conservation est alors éternelle. Ca fait rêver....mais nous en parlerons dans un prochain épisode.

@ Setter Anglais

Philippe MIMOUNI

(Centre de Reproduction du Sud-Ouest)