CLUB  NATIONAL  DES  BÉCASSIERS
"Chasser le plus possible tout en tuant le moins possible " . Pierre Malbec.

cloche-site-CNB2

La Bécasse et le froid

Jacques Bertrand-Rouvrais

 

Sur le plan biologique, il faut retenir qu’une vague de froid diminue très certainement les chances de survie des bécasses. L’affaiblissement des oiseaux est patent et leur vulnérabilité, tant vis à vis des prédateurs que des chasseurs, est évidente. En revanche, la dynamique des populations n’est peut-être pas aussi affectée qu’on pourrait le croire. Des mortalités massives locales, incontestables, peuvent faire illusion au même titre que les hécatombes observées de temps à autre aux phares. Toutefois, la répétition de ces épisodes climatiques dramatiques pourrait conduire à une chute globale d’effectifs. Même si la probabilité de vague de froid plusieurs hivers successifs est faible, ce cas de figure n’est pas à exclure totalement.

Il nous paraît donc indéniable que des mesures exceptionnelles soient prises lors des vagues de froid. La suspension de la chasse est la plus évidente pour au moins deux raisons :

afin de ne pas prendre le risque d’une sur-mortalité,
pour des questions d’éthique : le massacre d’oiseaux affaiblis n’a aucun sens ni aucun intérêt sur le plan cynégétique, sans compter qu’il donne une image du chasseur très éloignée du respect de la nature.

Pour être véritablement efficace, la suspension doit concerner aussi bien les zones touchées par le froid que celles qui servent de refuge. Et, dans le même ordre d’idée, cette suspension doit se poursuivre au delà de l’arrivée du redoux pour permettre aux oiseaux de rejoindre leurs quartiers d’hiver initiaux. Ces deux recommandations sont certainement les plus difficiles à faire admettre et celles qui constitueront le principal challenge lors de la prochaine vague de froid.

 

Références

Boos M. 2000. Modifications des réserves énergétiques corporelles du canard colvert (Anas platyrhyncos) et de la bécasse des bois (Scolopax rusticola) au cours de leur hivernage : aspects fonctionnels lés à la biologie de ces espèces et aux conditions du milieu. Thèse Doct. Université Louis Pasteur – Strasbourg I. 182 p.

Boos M., Boidot J.P. & Robin J.P. 2005a. Body condition in the Eurasian Woodcock wintering in the West of France: practical study for wildlife management during cold spells. Wildl. Biol. Pract., June 2005, 1(1): 15-23

Boos M., Arnauduc J.P., Auroy F. Boidot J.P. & Robin J.P. 2005b. Energetic strategies among waterbird species and the Eurasian Woodcock (Scolopax rusticola) wiontering in several regions in France. Toward a new tool for migratory population management and sustainable hunting. XXVIIth Congress of the International Union of Game Biologists. Hannover, Germany. 28 August – 3 September 2005. Extended Abstracts. p. 63- 65

Duriez O. 2003. Stratégies individuelles d’hivernage chez la Bécasse des bois (Scolopax rusticola) : compromis énergétiques pour la sélection de l’habitat. Thèse Doctorat Université Paris VI, Spéc. Ecologie. 253 p.

Duriez O., Pastout-Lucchini L., Boos M., Chastel O., Fritz H., Ferrand Y. & Clobert J. 2004. Low levels of energy expenditure in a nocturnal forest-dwelling wader, the Eurasian Woodcock Scolopax rusticola. Ardea 92 (1): 31-42

Gossmann F. & Ferrand Y. 2000a. Impact of the 1996-97 cold spell on woodcock in France based on ring recoveries. In Kalchreuter H. 2000. Fifth European Woodcock and Snipe Workshop – Proceedings of an International Symposium of the Wetlands International Woodcock and Snipe Specialist Group 3-5 May 1998. Wetlands International Global Series n°4. International Wader Studies 11, Wageningen, The Netherlands. p.37-39

Robin J.P., Boos M., Gossmann F. Zorn T., Le Maho Y. & Groscolas R. 1999. Cold spell sensitivity of the Woodcock (Scolopax rusticola). p. 259-266 Inth IUGB Congress, Thessalonique, Grèce. Thomaïdes C. & N. Kypridemos (eds), Proceeding 24

Tavecchia G. Pradel R., Gossmann F., Bastat C., Ferrand Y. & Lebreton J-D. 2002. Temporal variation in annual survival probability of the Eurasian woodcock Scolopax rusticola wintering in France. Wildl. Biol. 8: 21-30

Wilson J. 1983. Wintering site fidelity of Woodcock in Ireland. Proc. Second European Woodcock and Snipe Workshop. IWRB. 18-27

 

Figure 1 : Localisation des sites de références du protocole « Vague de froid » pour la Bécasse des bois.

becasse-froid

Y. Ferrand, F. Gossmann, C. Bastat & M. Guénézan
 Office national de la chasse et de la faune sauvage (France)
  • les températures doivent chuter brutalement (environ 10°C en 24 heures),