CLUB  NATIONAL  DES  BÉCASSIERS
"Chasser le plus possible tout en tuant le moins possible " . Pierre Malbec.

cloche-site-CNB2

Remi Granier


granier00
 

Artiste peintre depuis, pour ainsi dire, toujours, je suis né dans le Poitou mais j’ai grandi à Bourges. J’ai quitté cette ville et ma profession d’alors, en 1979, à l’âge de 24 ans pour me consacrer à l’étude du dessin et de la peinture, tout d’abord au Centre Madeleine Rousseau à Montauban.

J’ai alors commencé une vie faite d’études et de voyages, dans notre magnifique pays de France et dans divers autres pays, où j’ai exercé des « métiers » de toutes sortes : commis de cuisine, réceptionniste d’hôtel, de musée… avec, le plus souvent, un sac à dos comme seul bagage.

Après plusieurs années de cette vie de « bohème », je me suis quelque peu sédentarisé dans les Alpes de la région de Grenoble, avec la peinture pour activité principale, très inspiré par le paysage environnant.

En 1986, le démon du voyage et de l’aventure reprenant possession de moi, je quitte définitivement les montagnes pour prendre le chemin de l’Allemagne et rejoindre un ami peintre qui fut élève de Willi Baumeister, afin de considérer et anticiper avec lui mon travail artistique. Parti pour ce que je pensais être quelques mois, ceux-ci se transforment en 18 années, années riches en évènements et rencontres, particulièrement dans le milieu de l’école des Beaux-arts de Stuttgart.

En complément de mon activité artistique, d’expositions, de cours de dessins et de peinture que je donnais, j’ai notamment travaillé comme graphiste dans une maison de mode, puis comme infographiste-designer dans le studio d’étude et de développement d’une entreprise de production de carrelage, et ce jusqu’en 2004, année où des circonstances de vie m’ont décidé à revenir m’installer en France.

Peu après mon retour, j’ai eu la chance de faire la connaissance du Salon de la Chassequi a lieu chaque année dans le parc du Château du Douhet en Charente-Maritime. J’y ai découvert un monde qui m’était inconnu auparavant : ce monde animalier dont je me suis littéralement épris. Ce fut une véritable révélation dont les effets ont été quasi immédiats : moi qui peignait paysages, portraits, qui m’était plongé profondément dans la peinture abstraite, je venais de trouver dans mes sujets de représentation un élément manquant qui, depuis, est devenu l’élément moteur.

Les Deux-Sèvres et la Charente-Maritime bénéficiant d’une luminosité très particulière, ce coin de France où je vis maintenant depuis près de dix ans convient parfaitement à mon travail de peintre.

Maitrisant diverses techniques :

- l’aquarelle, la belle…,

- la Gouache, technique qui possède aussi sa valeur intrinsèque, technique issue de celle que l’on nommait « détrempe » dans des temps plus anciens,

- crayon et mine graphite, j’ai été longtemps et reste aujourd’hui encore tellement passionné par le dessin,

 

l’huile reste quand même mon médium de prédilection, sa vitalité et sa finesse convenant parfaitement à mon tempérament. Avec les couleurs liées à ce médium on peut tout rendre visible, de la plus subtile lumière à l’obscurité la plus profonde …

… je me plais à reprendre cette phrase de Willy Baumeister, celui qui disait : « Nous ne peignons pas des tableaux, nous étudions… » 

…. ce que je continue de faire…, dans le merveilleux et inépuisable monde animalier …

Rémi GRANIER

granier91

 

Granier14
Granier01
Granier07
Granier03
Granier09
Granier05
Granier10
Granier12
Granier06
Granier13
Granier02
Granier11
Granier08