CLUB  NATIONAL  DES  BÉCASSIERS
"Chasser le plus possible tout en tuant le moins possible " . Pierre Malbec.

cloche-site-CNB2

Baguage d’un poussin de bécasse dans le Val d’Arly

 

Il est 9h30 ce jeudi 18 juin quand le téléphone sonne alors que je suis tranquillement en train de jardiner.

C’est Philippe AULIAC, technicien de la Fédération des chasseurs de Savoie. Il me prévient qu’il vient de mettre le pied sur une bécasse alors qu’il était en train de réaliser un diagnostic tétras lyre pour la station de ski de Crest-Voland. En regardant à l’endroit où l’oiseau s’est envolé, il vient de découvrir un poussin de bécasse.

Laissant aussitôt mes outils de côté, j’avertis mon compère de baguage Gaby et nous partons sans tarder vers le Val d’Arly situé à une centaine de kilomètres.

Arrivés sur le site de la tourbière des Saisies à midi, nous retrouvons Philippe au bord de la route qui nous amène sur le lieu de sa découverte à une vingtaine de minutes de marche.

L’endroit est facile à retrouver car il se situe à côté d’un chalet de pisteur, en bordure d’une piste de ski de fond.

Nous nous préparons avec Gaby et commençons à fouiller dans les myrtilles à l’endroit où la bécasse se trouvait 3 heures auparavant.

Par chance, la bécasse part à 2 mètres de nous et nous cherchons minutieusement le ou les jeunes.
 

Quelques longues secondes passent sans rien voir mais l’œil exercé de Gaby découvre un petit qui se défile dans les herbes. 
Nous pouvons alors commencer la séance de baguage du poussin, moment si rare dans la vie d’un bagueur.

L’oiseau pèse 30 gr, je mesure le bec (17 mm), lui met une bague et après quelques rapides photos, nous le relâchons.

Apparemment, ce poussin semble être seul car nous n’avons trouvé aucun autre oiseau, il est âgé de quelques jours à peine. Habituellement la nichée de bécasse comporte 3 à 4 jeunes mais un récent orage très violent sur la région a peut-être déjà fait le tri…

Après avoir regardé la carte, nous constatons que le lieu du baguage se trouve sur la commune de Cohennoz à une altitude de 1 620 m.

Le marquage de jeunes bécasses est rare en France et important car cela permet d’améliorer les connaissances sur les oiseaux français (dispersion, hivernage). 
C’est la troisième nichée de bécasse marquée en Savoie après celle de Crest-Voland en 2007, à 1km500 de celle-ci ! et Loisieux en 2008 (4 poussins à chaque fois).


A ce jour un bécasseau, capturé à Crest Voland a été repris à la chasse 2 ans et 3 mois après, à quelques kilomètres de son lieu de baguage. 
Petite anecdote, c’est le premier baguage de poussin pour Philippe et Gaby alors que Didier était de la partie pour la première de Crest-Voland et Emmanuel à Loisieux.

A quand la prochaine ?

 

Joel VITTET
 
Vt2015 02
Vt2015 04
Vt2015 07
Vt2015 03
Vt2015 06
Vt2015 05
Vt2015 01